La blouse

Je m’appelle Vincent, aka « La Blouse », Gentleman de la figurine, 32 ans et je suis dans le hobby depuis noël 1996.

Mais en fait, non, j’ai démarré encore avant….

 

Qui se rappelle de ça ? Avec son tapis de jeu en toile cirée et sa tour au milieu ?

Pour moi c’est là que la passion a vraiment démarré et n’est jamais partie depuis.

Deux ans plus tard, je suis tombé sur ceci…..

C’est avec Heroquest que j’ai démarré la peinture des figurines, à l’époque avec des peintures « Enamel » destinées aux maquettes.

Sur le pourquoi de la chose, je n’ai pas d’explication : que ce soit Seigneur de guerre comme Heroquest, il m’a suffit de voir les illustrations des boites dans les magasins de jouet à l’époque pour en avoir envie. Certains aiment les voitures, la pêche ou le football, moi c’était les chevaliers en armure face aux orques….

Noël 1996, ce qui devait arriver arriva :

Contrairement aux deux jeux précédents, impossible de comprendre les règles en 30 minutes.

Je pense avoir passé les 6 premiers mois à surtout regarder les illustrations. J’ai fini par comprendre le système et surtout, que l’on pouvait collectionner un peuple à part plutôt que ceux de la boite de base… ayant déjà un goût prononcé pour jouer les méchants, il m’a été assez facile de trouver ma race de prédilection à Naggaroth.

Le hobby était déjà considéré comme quelque chose de cher en 1996. Aussi les figurines achetées ou offertes à cette époque ont une saveur plus particulière que les autres.

Aussi, peu de figurines ont laissé une impression aussi nette que Rakarth, le maître des bêtes sur dragon noir, 320 F soit 50€, une fortune pour moi à l’époque.

Voilà pour mes débuts.

Le hobby est aujourd’hui toujours un élément prépondérant de mon quotidien et n’a jamais connu de période de pause. Il n’a cependant aucun lien avec mes études, ma carrière professionnelle et n’interfère pas dans mon couple.

Au cours des 5 dernières années, j’ai pu profiter d’une belle structure de club me permettant de jouer au 9th Age de Fantasy battle et à Warhammer 40’000 entre une et deux fois par semaine. De savoir que les figurines sont jouées sur de belles tables face à d’autres armées peintes est une excellente motivation pour peindre et socler les dites figurines.

Jouer régulièrement permet également de bien se connaître en tant que joueur : me concernant, je joue pour gagner et fais une distinction claire entre l’historique des races, les romans Black Library et l’écriture de liste d’armées.

Pour le 9th Age, anciennement Warhammer Fantasy Battle, j’ai des elfes noirs et des ogres.

Le passage de Warhammer Battle à Age of Sigmar a été un moment douloureux : si les règles et les livres d’armées avaient bien besoin d’un dépoussiérage, je n’ai pas accepté la mort du vieux Monde et l’abandon total de l’ancien système de régiments.

Pour Warhammer 40’000, j’ai des marines du chaos que j’ai adoré jouer en Khorne Daemonkin ,du genestealer cult, de la Ravenwing, des eldars noirs et projet d’Alpha Legion pour l’Horus Heresy. Sans compter les dizaines de boites non ouvertes et les figurines à moitié peintes qui traînent à l’atelier.

J’ai également deux flottes pour Dystopian Wars, une russe et une prussienne.

Maîtriser ces systèmes de jeux et peindre les figurines associées occupe tout mon temps hobby disponible, aussi ai-je peu de curiosité pour d’autres marques. De même, le hobby n’est pas un sport pour moi, aussi je ne cherche pas de meilleurs systèmes de jeux.

J’adore peindre et n’ai pas peur d’essayer de nouvelles méthodes ou produits à chaque figurines. Ma curiosité hobbyistique est plus à chercher de ce coté-là. Je peins au pinceau depuis donc 25 ans et à l’aérographe depuis 2009. Je ne saurais plus m’en passer aujourd’hui : les rendus sont fantastiques et le rendement horaire est parfait pour la peinture d’armées.

Un petit exemple d’un WIP Khorne Daemonkin début 2016 :

Ici un Be’lakor terminé

S’il m’est arrivé de peindre diverses marques de figurines, je reste un inconditionnel de chez Games-Workshop pour sa qualité des kits plastiques. La résine, c’est une autre histoire mais ça , c’est toute marque confondue.