[Paint of the week] Chaos Warriors of Malal par Ex Profundis

Salut à tous et bienvenue dans ce nouveau [Paint of the week],

Avant de commencer, et un peu à la manière dont le ferait le sujet du présent article, je vous invite à cliquer sur la vidéo ci-dessous et vous laisser porter par cette ambiance musicale afin de poursuivre votre lecture.

En ce nouveau (et maintenant incontournable !)  rendez-vous du mercredi c’est à mon tour de vous proposer une présentation d’un de mes coups de cœur du moment. Un artiste qui a su, dès les débuts du nouveau Warhammer : Age of Sigmar, s’approprier un univers bien trop haut en couleur à son goût, pour y retranscrire à sa manière, ses inspirations, qu’elles soit visuelles ou musicales, j’ai nommé : Ex Profundis.

A vrai dire, et pour coller à la structure de ces petits articles, je vais plus m’attarder sur une présentation d’une ses bandes de guerre en particulier : Les Chaos Warriors of Malal. C’est par le biais de cette troupe que je suis tombé par hasard il y a maintenant quelques années sur la page de Ex Profundis. Incroyable découverte pour ma part !

Ayant toujours eu un penchant affirmer pour les univers artistiques les plus sombres, décalées et voir les plus malsain, ainsi qu’un goût particulier pour le contraste et la désaturation poussée à sa limite, je dois bien avouer que mon errance sur ce site m’a donné à boire et à manger.

Chaos Warriors of Malal

Le choix de l’allégeance de ces guerriers du chaos est déjà un bon départ pour comprendre l’esthétique générale désirée. En effet choisir un des quatre Dieux du Chaos aurait eu pour effet de trop marquer colorimétriquement cette petite bande. C’est donc un choix judicieux qui a été fait en portant son attention vers le Chaos Universel et plus particulièrement un des dieux mineurs et oubliés du chaos du monde qui fut : Malal, le Dieu rénégat.

Pour ma part j’aime particulièrement encrer mes thèmes d’armées autour d’actes mineurs comme un court récit trouvé dans un encart d’une page d’un White Dwarf ou encore une petite description à volonté presque anecdotique au milieu d’un roman. Cela permet de se détacher des lignes directrices visuelles bien trop présente quand on se base sur des éléments trop connu ou populaire.

Je trouve les guerriers du Chaos ci-dessus simplement extra ! Il se dégage un réel élan bestial, quelque chose de lourd et d’inarrêtable, une rafale faite d’acier et de chair mêlées.

La peinture m’intrigue particulièrement, car elle donne un aspect complexe et à l’air pourtant très simple dans sa réalisation. On imagine une couche de base noir et un simple tapotage en deux passes, une de rouille et une de métal, c’est bougrement efficace ! Les socles restent simples mais contrastes parfaitement avec l’armure désaturée des guerriers, et les peintures de guerre blanches des casque viennent marquer le regard là où il faut.

Ces deux conversions sont vraiment d’un charisme saisissant. Le shaman créé sur une base d’Orruk nous raconte toute une histoire. Mais surtout ce démon ! Visiblement un démon majeur de Malal (Voir Malal en personne ?). Il se dégage de lui quelque chose d’hypnotique et d’effrayant, et la peinture de cette pièce n’y est pas pour rien. Son traitement donne l’impression qu’il absorbe littéralement la lumière.

Ex Profundis (et AOS28)

Ex Profundis se présente comme une série de figurines basées sur un univers visuel sombre, encrée dans la folie et l’horreur. Nous pouvons y trouver un bon nombre de références et d’inspirations, certaines nous étant très familières d’autre beaucoup moins.

La première et la plus évidente est John Blanche, qui l’inspire directement, via ses illustrations, et indirectement, via des univers dérivés et complétés comme Inq28. Nous retrouvons également les univers visuel de Zdzisław Beksiński (oui pas facile), peintre polonais au style atypique si l’on peut dire, je vous invite à copier son nom ( sincèrement, ce sera plus simple) sur google et de parcourir quelques unes de ses oeuvre.

La ou j’apprécie particulièrement la démarche de Ex Profundis, c’est qu’il s’inspire parfois d’une simple ambiance, vois d’un fond musical, et qu’il la retranscrit dans la figurine via son interprétation personnelle. On peut noter en plus des sources visuelles : des lectures, des sons, etc … Nous pouvons de la sorte retrouver des lectures telles que les nouvelles de Lovecraft (on aurait pu s’en douter !) mais également  des ambiances sonores comme  celles que vous êtes en train d’écouter, et que l’artiste relie directement à sa bandes d’Aelves si particulières que vous pouvez contempler ci-dessous (et parue dans un White Dwarf en plus si je ne dis pas de bêtises !).

Site internet Ex Profundis

2 réponses sur “[Paint of the week] Chaos Warriors of Malal par Ex Profundis”

  1. Je ne connaissais pas et je viens de regarder, carrément ! Je ne sais pas si c’est une figurine ou un jouet qui a fait la base

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *