[Tuto] Recette et méthode peinture genestealer cult

Neophyte hybrid du culte genestealer.

Bienvenue adepte dans notre humble congrégation. Ici, parmis tes frères et tes soeurs dans la foi de « ceux par delà les étoiles », nous allons aborder la peinture du culte genestealer.

Pour mieux préparer la venue de nos sauveurs du vide, nos allons démarrer par ce qui constitue la grande masse des fidèles de l’Empereur du néant : les néophytes hybrids.

Nous passerons sur l’assemblage et l’ébarbage des figurines, celles-ci ne nécessitant pas de travail de rebouchage ou de reprise particulière : preuve s’il en est qu’Il(s) veille(nt) sur nous depuis les étoiles !

Pour la peinture, je recommande une sous-couche grise ou blanche. Comme nous allons appliquer des oranges et des jaunes, le travail n’en sera que plus aisé et permettra une productivité plus grande, si chère à notre pacifique credo.

Pour la peau :

  • couche de base de Tallarn Flesh (ancienne peinture fondation GW)
  • Lavis d’encre pourpre sur le visage et les mains
  • Lavis Leviathan Purple GW sur les bras et la crête sur le visage
  • Reprise des principaux détails au Tallarn Flesh pur
  • Éclairci  des détails au Tallarn Flesh + Ivoire os PA
  • Lavis encre turquoise sur les yeux et la machoire
  • Éclairci  Tallarn Flesh + Ivoire os PA sur détails visages
  • Ivoire os PA pur pour pointes de lumière sur la crête, les dents et les  détails visages
  • Très légèrement, je dessine des lignes sur le crane pour simuler des veines avec mes encres turquoise et pourpre.

Le visage étant volumineux, nous passons du temps car le regard va se porter dessus .

La combinaison de travail orange :

Celle là a été une belle salop[censuré sur odre du Patriach] : je n’avais pas d’ orange permettant une belle couverture de la peinture et n’avais aucune opacité. Le magus du culte de Celui d’Au Delà les Etoiles m’est alors apparu avec une solution :

  • couche de base en Tausept Ochre (ancienne peinture fondation). Il s’agit ici d’une teinte jaune or très couvrante et très chargé en pigment. On retrouve l’équivalent dans la gamme « game » de chez PA.
  • Lavis de Fuegan Orange de chez GW
  • Éclairci des arrêtes au Fiery Orange GW
  • Éclairci des arrêtes au Fiery Orange GW + Ivoire os PA
  • Ivoire os PA pur pour pointes de lumière

Le scaphandre :

S’il n’est pas la partie la plus volumineuse de la pièce, le scaphandre est un aspect stratégique de la figurine. Outre la protection qu’il apporte à nos ouailles et garantie une productivité maximale dans des conditions de travail saines et stimulantes, le scaphandre va, avec le visage, être un point focal de la figurine.

  • Base de Iyanden Darksun (ancienne peinture fondation GW) Il s’agit ici d’une teinte jaune moutarde.
  • Lavis d’encre noisette dilué à l’eau et au vernis mat. Je voulais un marron léger et chaud pour assombrir le scaphandre.
  • Reprise des surfaces au Iyanden Darksun
  • Éclairci au Iyanden Darksun + Thyphon Ash (beige de chez Forge World)
  • Éclairci au Thyphon Ash pur
  • Ivoire os PA pur pour pointes de lumière

Les bottes, les armes et le corset de protection :

  • Base d’Adeptus Battlegrey  (ancienne peinture fondation GW) Il s’agit ici d’un gris sombre. Je passe également cette couleur sur les parties qui seront en métal pour faciliter l’application.
  • Base de Airbrush Metal Color Vallejo « Steel »
  • Lavis de Nuln Oil GW sur l’ensemble des parties grises et métaux.
  • Éclairci des zones grises au Gris muraille de chez PA Game
  • Éclairci des zones métalliques au  Airbrush Metal Color Vallejo « Chrome »

Je suis venu apporter un peu de vie à la figurine avec la peinture d’une bande rouge sur l’épaulette ainsi que le projecteur en turquoise. Quelques éraflures donnent encore un peu de caractère.

Comme c’est pour Kill Team, nous pouvons passer plus de temps sur une figurine d’infanterie simple. Si vous suivez toutes ces étapes, nous seulement votre dévotion au culte sera démontrée à tous mais en plus, vous serez très au delà d’un niveau table top.

Ne craignez point, disciples, nos sauveurs du néant sidérale ne reculent pas devant l’effort, alors à vos pinceaux et à vos tables de jeu pour y apporter la bonne nouvelle : les sauveurs sont déjà parmi nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *