[Roman] Le Croc de l’Hydre – Chapitre Troisième

Nous retrouvons Darius opposé à une résistance innatendue de la part du Gouverneur de Polaris, ou peut-être s’agit-il de quelqu’un d’autre ….

Ce roman audio est basé sur des écrits datant de 2008 et prenant quelques libertés vis-à’vis de l’univers de Warhammer 40000. Certains éléments peuvent donc différer de la trame officielle actuelle proposée par Games Workshop.

Chapitre Troisième

  

L’obscurité des lieux ne posait pas de problème à Darius qui pouvait parfaitement voir tout ce qui se passait dans les égouts tièdes de la Citée- Mère. Son armure énergétique faisant varier les contrastes et la luminosité en temps réel pour que son porteur puisse agir même en pleine nuit. Assis sur un trône de fortune, le capitaine de l’Alpha Légion écoutait attentivement le rapport de son subordonné.

…La propagande se déroule comme prévu, et de nombreuses poches révolutionnaires ont, soit été créées, soit se sont montrées plus active qu’à l’ordinaire. L’Arbites et la Garde Impériale sont dépassés par les événements en plusieurs endroits sur Polaris, mais malgré nos efforts la Citée-Mère reste imperturbable, et les révoltes sont précautionneusement étouffées dans l’œuf…

 

Darius interrompit le Marine qui faisait son rapport sans exprimer le moindre signe de stress, se contentant de relater les faits comme un simple ordinateur.

Comment se porte la propagande dans la Citée-Mère ? Suivez-vous la procédure normale comme d’habitude ?

 

Oui Capitaine, les affiches sont placardées discrètement par nos hommes, les stations de radio pirates font passer des messages séditieux …

 

Et pour la procédure de Manipulation Gamma II, où en êtes-vous ?

 

La procédure en question était une technique basique utilisée par l’Alpha Légion pour retourner une population contre ses dirigeants. Les Astartes s’arrangeaient pour commettre des crimes tout en laissant de faux indices menant à des souches de populations. Profitant des manières expéditives de la justice Impériale, les hommes de Darius provoquaient ainsi des raids punitifs injustifiés, et incompris par la population subissant les conséquences de crimes qu’elle n’avait pas commis. Un moyen simple, mais efficace d’inciter la haine envers l’Imperium.

Pour la première fois depuis le début de son rapport, l’Astartes montra des signes de malaise.

Euh … En fait, le Gouverneur Planétaire ne réagit plus de manière classique. Il lance des enquêtes approfondies et ne s’en prend pas à la population. De plus nous avons plusieurs fois manqué d’être découvert, la prudence nous a donc imposée de cesser la procédure Gamma II…

 

Darius était perplexe. Comment de simples humains, qui plus est des serviteurs indolents et endoctrinés de l’Imperium pouvaient réussir à déceler les manigances d’Astartes, riche de plusieurs millénaires d’expériences ? Ce n’était pas logique, et Darius comprenait parfaitement l’embarras qu’avait dû ressentir le Marine en face de lui, c’était une honte pour l’Alpha Légion de voir ses plans déjoués par des hommes ordinaires. A moins que …

Fais-moi un rapport détaillé de la première tentative de Procédure Gamma II ayant échouée…

 

Le Space Marine appuya sur un bouton de son casque et les informations défilèrent devant ses yeux. Darius pouvait voir la lueur verte des lentilles blindées s’intensifier tandis que son propriétaire analysait les informations enregistrées par l’Esprit de son armure.

 

Cette tentative fut la deuxième. Via nos exécutants humains nous avons, par chantage et menaces diverses, poussé un groupe révolutionnaire à commettre une attaque suicide sur un convoi de la Garde Impériale en manœuvre. Selon nos sources elle servait d’escorte à un haut dignitaire en visite sur Polaris. L’attaque s’est déroulée comme prévue. De lourds dégâts matériels pour la Garde Impériale, et la quasi-totalité des attaquants tués. Les rares survivants ont été éliminés par nos soins afin d’éviter toute piste pouvant mener à

En réponse à cet attentat, le Gouverneur a lancé une enquête, mais malgré les faux indices placés en amonts par nos agents pour détourner sa riposte vers la population, il est remonté jusqu’à nos exécutants humains. Nous avons heureusement pus les éliminer avant qu’ils ne soient capturés, et la découverte des cadavres ainsi que d’informations factices a permis de mettre un terme à l’enquête. Trois tentatives ont suivi celle-ci, chacune a été contrée et a menacée de révéler notre implication.

 

Darius était pris dans une intense réflexion. Il posa de nombreuses autres questions, en particulier concernant le Haut-Dignitaire invité sur Polaris. C’était intriguant, quel nobliau obèse et impotent de l’Imperium viendrait sur une planète plongée dans le chaos par des actes de séditions ? Soit le Gouverneur Rokhart était un homme plus malin que ne l’imaginait Darius, soit il y’avait quelqu’un d’autre …

 

Pour avoir autrefois servi dans la machine de guerre Impériale, Darius savait que les généraux talentueux étaient rarement assignés au Gouvernorat d’une planète de faible Dîme comme Polaris. Au pire ces hommes étaient les dirigeants de planète comme Armageddon ou Cadia, des planètes d’importance stratégique vitale. Mais clairement pas sur Polaris … Si cette planète devait tomber demain, la nouvelle ne parviendrait à Terra qu’après plusieurs siècles, et encore, même si elle arrivait un jour, l’information serait certainement entassée dans l’une des nombreuses piles de documents poussiéreux, traitant des affaires banales et sans importances qui encombrent le Librarium Logis…

Non, la solution résidait dans ce nouvel arrivant. Darius en était convaincu. Il fit un geste du doigt, et comme par magie, sortant des ombres, un homme apparu et s’agenouilla en tremblant légèrement devant le Capitaine Space Marine. Il ne s’agissait pas d’un Astartes, mais d’un homme sans améliorations génétiques, ni armure Mark IV. Un être humain de pure souche. Il ne semblait pas à sa place au milieu de ces géants qui le dévisageait. Il ouvrit sa bouche, sèche et pâteuse, pour s’annoncer à son maitre. Il savait que sa vie ne valait rien pour des Astartes, et le simple fait de mentionner son nom en face de l’un d’eux était pour lui une victoire, une fierté personnelle inégalable.

 

A-Agent Varis Equix, à vos ordres seigneur …

 

Darius lui donna sa mission sans montrer le moindre signe d’intérêt pour la misérable créature tremblante qui se satisfaisait de simplement pouvoir parler à un demi-dieu.

 

Regroupe tes semblables, j’ai besoin que nos agents humains infiltrent le palais du gouverneur et découvrent l’identité du dignitaire en visite sur …

 

Laissez tomber Capitaine ! Vous l’avez rêvé ! Xerxès l’a fait !

 

Darius porta sa vue vers une zone de la pièce dont même sa vision améliorée ne pouvait percer les ténèbres. Un Astartes en sorti, vêtu comme tout Marines qui se respecte d’une Armure Energétique, mais celle-ci avait la particularité de dévier la lumière de telle façon qu’elle rendait son propriétaire quasi-invisible pour un œil non entrainé.

 

Tu sais que je supporte assez mal que tu utilises cette saleté de technologie Xenos pour m’espionner Xerxès …

 

Désolé Capitaine, mais même si ces illuminés de Tau sont des créatures pathétiques, il faut bien reconnaître que leur technologie est remarquablement utile.

 

Trêve d’enfantillage, tu penses connaître l’identité de ce Dignitaire ?

 

Xerxès affichait un large sourire sous son casque, et bien que Darius fût incapable de le voir, il le devinait. Par la force de l’habitude, il était capable de savoir ce que pensaient ses hommes simplement en analysant leur gestuelle, même infime. Il voyait à la posture de Xerxès qu’il savourait un moment d’intense jubilation.

 

Non désolé Capitaine, je ne pense connaitre pas l’identité de ce Dignitaire.

 

Darius resta sans ciller, attendant la suite, et laissant le plaisir de ce petit jeu à son sous-officier qui, constatant que son supérieur ne semblait pas réceptif à sa plaisanterie, abrégea.

 

Mais par contre je suis sûr de connaitre l’identité de l’Inquisiteur qui a été envoyé sur Polaris au sujet des actions séditieuse sur Polaris.

 

 

Darius congédia d’un geste brusque le petit homme tremblant qui se demandait quoi faire, il rejoignit alors avec rapidité la sécurité et l’anonymat des ombres. Puis le Capitaine se leva et se dirigea vers Xerxès. D’un geste rapide il désactiva le générateur Stealth du Marines et se positionna en face de lui.

Un Inquisiteur tu dis ?

 

Oui Capitaine, le Seigneur Inquisiteur Thorismond de l’Ordo Malleus

 

L’Ordo Malleus ?! Y’a-t-il … ?

 

Non Capitaine, pas Marines Loyalistes, juste l’Inquisiteur et sa suite. Ils ont été quémandés par le Gouverneur Rokhart au sujet des débordements révolutionnaires.

 

Darius lui tapa sur l’épaule et le dépassa, marchant tranquillement vers l’une des rares ouvertures qui donnait sur un étroit conduit encrassé par des litres de matières douteuses.

 

Tu fais erreur mon ami. Un Inquisiteur de l’Ordo Malleus ne se déplace pas pour une simple affaire de révolte. Il doit sentir l’implication du Chaos dans cette affaire …

 

Le Chaos ? Pourtant nous n’utilisons pas les artifices des Dieux Sombres, cela va à l’encontre des préceptes du Primarque …

 

Darius se rendit compte qu’il en avait trop dit, et par un peu subtil mais efficace « laisse- tomber » il détourna la conversation. Xerxès n’en demanda pas plus, il n’était pas d’un naturel insistant vis-à-vis de son Capitaine, et il savait où et quand il fallait s’arrêter de poser des questions. Après tout peu importait au final les raisons qui avaient poussés à l’intervention de ce Thorismond. Il était une épine dans le pied de la Légion, et il serait purement et simplement éliminé pour que soient accomplis les objectifs du Seigneur Xanthos.

.

Et comme toujours, pour ce qui veulent profiter de l’occasion pour peindre … ou s’endormir (j’ai ouïe dire que j’avais une voix assez soporifique XD). Voici l version Audio Book du chapitre sur notre chaîne Youtube. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *