[Shadespire] La Garde Sépulcrale

Voué à servir Nagash, le Dieu de la Mort, le Veilleur Sépulcral – ancien sénéchal de Shadespire – pousse ses camarades Deathrattle à tuer encore et encore, dans l’espoir insensé d’être libéré des tourments de l’existence.

Et voici la Garde Sépulcrale enfin peinte !

Menée par le Veilleur, la Garde Sépulcrale se prépare au combat

 

Le Veilleur, calme et silencieux, sa cape flotte au gré d’un vent  d’outre-tombe

Ce vent magique semble souffler dans le dos du squelette, comme si une force le poussait en avant

Le premier Requérant est plein de dynamisme, portant un coup à son ami

La carcasse desséchée de ce squelette ne présente ni chair ni muscle, et même ses habits sont en lambeaux. Il ne reste rien, pas même un emblème sur son bouclier, pour l’identifier

De son vivant, le Champion fut sans doute un grand combattant, un chevalier et un parangon de justice, vouant sa vie à la défense des plus faibles.

Sous l’emprise de Nagash, il se voue uniquement à tuer encore et encore (ce n’est que le début, d’accord …)

Qui était le Faucheur ? Et pourquoi ne porte-t-il pas de pantalon ?

Se retrouver cul-nu dans la non-vie, voilà un châtiment bien sévère !

Ce Requérant est plus vêtu que la plupart de ses compagnons d’infortune

Qui saurait dire depuis combien d’éons il marche et rejoue les même combats dans une répétition insensée et sans fin ?

Le Prince de Poussière avait sans doute de grandes responsabilités lors de l’apogée de Shadespire


Aujourd’hui, il est un pantin comme les autres aux ordres du seigneur Nagash

Où trouve-t-on les Requérants ?

Partout où les cadavres s’amoncèlent

Pour les couleurs, si les teintes étaient déjà définies pour l’ensemble de la bande, j’ai quand même apporté quelques variantes, notamment sur les personnages qui gagnent des tissus rouges, plus nobles que ceux des Requérants, afin de les identifier parmi la masse des squelettes serviles …

L’article Tutoriel sur la peinture des ces squelettes est consultable ici :
Peindre la Garde Sépulcrale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *