[Tuto] Quelques trucs pour se faire une table urbaine…

Voilà une table urbaine jouable aussi bien pour de l’escarmouche que pour des jeux qui utilisent des « zones » pour les déplacements (style Zombicide).

Mais comme le dit le proverbe « le Diable est dans les détails ». On va donc s’atteler à cet aspect-là et plus précisément sur les bâtiments.

Mis à part de la patience et un peu d’imagination, il vous faudra :

  • Du  Dépron (isolant phonique) et un peu de balsa
  • Du flocage (différentes formes et teintes), du bric à brac récupéré dans votre boîte à rabiots
  • De la peinture acrylique et de quoi couper proprement (une lame de cutter ou de scalpel neuve), de la colle à bois et de la cyanolite

Pour les bâtiments, ils sont de la marque Ziterdes.

On va donc passer de la version brute :

A la version finale :

Pour la peinture (j’utilise des gros pots qu’on peut trouver dans les magasins de loisir créatif) :

  • Sous-couche de Brun Terre
  • Puis un premier passage de teinte brique (mélange de rouge et de jaune, avec un peu de brun terre)
  • Second passage de teinte brique plus clair (en augmentant la proportion de jaune)
  • Pour les parties « blanches », ce sera 2 couches de blanc pur
  • Pour finir, ce sera un jus (très dilué, presque comme de l’eau) de brun terre sur toute la surface, puis un jus de vert par endroits

 

Ensuite, il vous faudra un bon scalpel et un peu de patience pour découper tous les carreaux de fenêtres.

Une fois cette opération réalisée, il faudra découper dans une feuille plastique (celles que l’on utilise pour la couverture des documents reliés par anneaux) des « feuilles » aux dimensions des fenêtres.

Ces « feuilles » seront collées à la cyanolite à l’intérieur du bâtiment pour donner le rendu voulu.

Les volets sont faits en carton ondulé noir sur lequel j’ai passé un jus de brun, puis un autre en ocre.

D’autres variantes sont possibles en utilisant du balsa pour obstruer des fenêtres (notamment au rdc) ou en collant des « minis journaux » sur les vitres.

On va maintenant habiller le toit avec de l’affichage. Ici, c’est « Trosland », une référence au jeu vidéo Destiny.

Il faut d’abord choisir sa police de caractère et la taille de cette dernière pour faire un tirage sur papier.

Ensuite, à l’aide de feuille de papier calque, on reproduit les caractères que l’on veut utiliser.

Ils sont alors décalqués, puis découpés sur du Dépron 5mm. J’utilise un scalpel plutôt qu’un cutter car la lame très fine permet de découper de manière précise.

Ensuite, il suffit de recomposer le tout sur un support, coller et peindre.

Voilà…..j’espère vous avoir donné quelques tuyaux pour donner un peu de vie à vos bâtiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *