[Eden] Serial Kyubi

Le Serial Kyubi est un mercenaire cyborg qui parcourt la surface d’Eden. S’il  offre ses services gratuitement, il semble cependant qu’il poursuive ses propres projets.
Expérience de l’ISC, indicible fusion entre l’homme et la machine, nul ne sait s’il s’agit d’un prototype unique en fuite, d’un agent de N.O.E disposant de libre arbitre ou d’un nouveau modèle de combattant. Certains murmurent qu’il faudrait chercher ses origines du côté des Immortels venus du nord. Il partagerait en effet quelques points communs avec ces enfants de N.O.E. quelque peu particuliers …

Le premier Homme Bio-Ionique ?

 

Le Serial Kyubi est l’un des premiers profils que j’ai créé pour Eden ! C’était à l’occasion de la campagne de financement Burn Out, nous avions décidé de créer un mercenaire qui annoncerait la future sortie de la nouvelle faction des Immortels, quelques mois plus tard !

Serial Kyubi Profile Card

Pour la création du profil, on m’a laissé carte blanche, sous vérification du grand maître d’œuvre : Jugger, créateur du jeu, gardien des règles et pourvoyeur de nouveaux profils !
L’idée était d’en faire un ninja, avec un profil équivalent à ce qui existait déjà dans le jeu. Je suis donc parti du profil de la Black Kunoichi en ISC, tout en « normalisant » ses caractéristique (hors de question d’avoir un mercenaire avec une RAP de 7 accessible à toutes les factions ! )
Il a aussi perdu la capacité Egorger et a gagner quelques PC supplémentaires pour contrebalancer la présence d’un état Blessé.

Sur la table, s’il est effectivement moins rapide que le Kunoichi, il n’en reste pas moins tout aussi efficace. On notera même que ses PC supplémentaires le rendent plus résistant, surtout s’il se retrouve sans PA.

Serial Kyubi Concepts

Chaînon manquant ou triste constat d’un avenir indéniable ?

Le Serial Kyubi est l’une des plus complexes et sombres énigmes de l’ISC, le résultat des expériences transhumanistes de N.O.E. Tel une légende ou un conte terrifiant, son nom n’est prononcé qu’à voix basse, il semble être à la fois humain et drone, un homme amélioré par la technologie de l’ISC, une fusion entre la performance robotique et l’espèce humaine. Un robot avec de l’imagination, de l’ambition et des pulsions.

Exfiltré d’un L.A.B. durant une mission de la Resistance, cette création semble être l’œuvre d’une entité de N.O.E. isolée devenue folle, une hypothèse plausible au vue du peu de défense dans la base. Peu importe, le Serial Kyubi apparaît parfois pour prêter main forte aux survivants, sans demander de compensation. Il arrive, prête assistance et disparaît presque aussitôt. Et malgré les apparences, tous ceux qui l’ont approché affirment qu’il est bel et bien humain …

Une machine dotée d’un libre arbitre … Suit-il les plans de N.O.E. où la soif de liberté humaine a pris le dessus sur la volonté de l’IA ?

Pour la peinture, je suis parti sur une armure en céramite, comme un genre de faïence. J’utilise les même couleurs pour mes Immortels
Sur une base de Terre Mat (PA), je viens éclaircir en passant par de l’os et de l’ivoire
Les creux sont enrichis de jus de verts, turquoise, brun-rouge
Tout comme mes Immortels, la lame est traitée en une sorte de métal étrange : sur un dégradé de noir au blanc, je teinte ensuite les valeurs intermédiaires en bleu, puis les ombres en rouge violacé
Depuis que je côtoie Dimitri, je ne peux m’empêcher de rajouter des éraflures partout !

Le Serial Kyubi est désormais prêt à rejoindre la compagnie franche des Coquillards, ma bande pour la campagne Burn Out, dans leur quête visant à reconquérir les vestiges de Strasbourg !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *